PARTIE 3 (6 points) FÉMININ – MASCULIN
La mise en place de l’appareil génital chez l’être humain a lieu pendant les premières semaines de grossesse. Le PMDS (Persistent Müllerian Duct Syndrome) ou syndrome de persistance des canaux de Müller est un cas très rare d’anomalie à l’origine des organes génitaux anormaux à la naissance.
 Document 1 : organes génitaux d’un individu atteint de PMDS
À la naissance, l'enfant est sans ambiguïté déclaré de sexe masculin car il possède un caryotype (46, XY) et des organes génitaux externes masculins.

  Comparaison des anatomies internes d'une femme normale (à gauche) et d'un enfant atteint de PMDS (à
 droite). Dessin de droite d'après Loeff et al.
 Document 2 : concentrations sanguines en AMH et testostérone (hormones testiculaires) au cours de la vie d’un homme présentant à la naissance un appareil génital interne et externe normal


Document 3 : concentrations sanguines en hormones testiculaires chez un homme atteint de PMDS au cours de sa vie
 

QUESTIONS
 Question 1

 À l’aide du document 1, décrire l’anomalie présentée par les individus atteints de PMDS.

Question 2:
reporter sur la copie le numéro de la question et y associer la lettre correspondant à la proposition exacte
L’analyse du document 2 montre que
A - les testicules de l’homme ne produisent des hormones qu’à partir de la puberté ;
B - la concentration sanguine en AMH d’un garçon de cinq ans est d’environ 45 ng/100 mL ;
C - la chute de concentration sanguine en AMH vers l’âge de 10 ans est due à l’augmentation de
production de la testostérone ;
D - les testicules d’un fœtus mâle de 4 mois produisent plus de testostérone que les testicules d’un
garçon de 13 ans.

Question 4
Chez l’être humain, l’appareil génital se met en place lors des premiers mois de grossesse. Chez un embryon masculin normal, l’AMH (Hormone Anti-Müllerienne) entraîne la régression des futures voies génitales féminines (trompes et utérus) et la testostérone permet le développement des futures voies génitales masculines en épididyme et canal déférent notamment.
À partir de l’exploitation des trois documents et des informations ci-dessus, expliquer la mise en place de l’appareil génital des individus atteints de PMDS.