PARTIE  (6 points) - « REPRESENTATION VISUELLE »

La perception visuelle, c’est-à-dire la sensation consciente de voir, s’appuie sur un organe récepteur, l’œil et sur une analyse cérébrale.

On s’intéresse à la kétamine, une molécule utilisée comme anesthésique général en médecine humaine et animale et qui peut, en dehors de cet usage, être une drogue classée parmi les stupéfiants.

Document 1 : Les effets de la kétamine sur l’organisme et les risques liés à sa consommation

Effets recherchés lors de la prise de cette drogue :
Les premiers effets ressentis sont généralement un apaisement, lié à l’effet anesthésique, et une euphorie. La kétamine modifie et/ou intensifie les perceptions sensorielles : elle provoque des troubles de la vision et des sensations hallucinatoires.
Risques :
À forte dose, certains troubles peuvent apparaître :
- nausées, vomissements
- perte de la coordination motrice et rigidité musculaire
-
confusion, propos incohérents, des troubles de l’humeur et du comportement, une perte d’identité et du contact à la réalité, des visions effrayantes qui peuvent conduire à un état de panique.
Ces épisodes peuvent être suivis de phases d’anxiété et/ou de dépression ; ils peuvent aussi occasionner des troubles psychiatriques graves nécessitant une prise en charge hospitalière et un traitement. L’usager de kétamine est plus vulnérable aux accidents (chutes, brûlures accidentelles, etc.) du fait des caractéristiques anesthésiantes de cette drogue.

D’après https://www.drogues-info-service.fr

Document 2 : Schéma du cerveau en coupe montrant les voies visuelles vues du dessous

Document 3 : Photo d’une synapse située au niveau du relais cérébral, observée au microscope électronique à transmission

QUESTIONS :

1) La zone d’action de la kétamine a été localisée au niveau du relais cérébral. À partir des connaissances et d’une mise en relation des documents 1, 2, 3, formulez une hypothèse pour expliquer comment cette molécule pourrait provoquer des troubles hallucinatoires.

2) À partir des connaissances et des informations issues du document 1, expliquez en quoi la consommation de la kétamine est dangereuse tant d’un point de vue individuel que sociétal.



Barême corrigé officiel

Question

Eléments de correction

Barème

1

Le doc 2 montre que le relais cérébral correspond à la jonction de deux neurones A et B.
Le doc 3 montre qu’au niveau de ce relais cérébral existe une synapse où le message nerveux électrique est transmis par l’intermédiaire de substances chimiques : les neurotransmetteurs.

Or, le doc 1 nous apprend que la kétamine est une molécule.
On peut donc supposer
qu’elle intervient au niveau de la synapse située dans les voies visuelles, en interférant avec les neurotransmetteurs : soit en les bloquant, soit en empêchant leur recapture...

Ce qui provoque alors des troubles hallucinatoires.

1 point 1 point

0,5 point 0,5 point 1 point

2

Dangers individuels : 2 éléments de réponse attendus Par exemple : conséquences sur le fonctionnement général de l’organisme ; dépression ; troubles psychiatriques ; accoutumance ; isolement ; coma ; AVC

Dangers collectifs : 1 élément de réponse attendu. Par exemple : comportements dangereux (perception visuelle modifiée, perte de coordination motrice et rigidité musculaire) ; accidents de la route

1 point (0,5 + 0,5)

1 point